L’état mobilisé pour la rénovation des équipements sportifs d’outre-mer | 24 février 2017

À l’occasion de son déplacement en Martinique et en Guadeloupe, du 21 au 24 février, Thierry Braillard, a confirmé le déploiement du plan gouvernemental exceptionnel pour rénover les équipements sportifs d’outre-mer. Plusieurs conventions « citoyens du sport » ont également été signées à cette occasion.

Depuis plus de 50 ans, la plupart des meilleurs sprinteurs français ont pris l’habitude d’y poser leurs pointes. La piste d’athlétisme du CREPS Antilles-Guyane, aux Abymes (Guadeloupe), a vu éclore de nombreuses générations de champions et accueilli les premières foulées de Christine Arron, Willem Belocian ou encore Marie-Josée Pérec.

La triple championne olympique a d’ailleurs donné d’ailleurs son nom à cet équipement sportif emblématique d’outre-mer qui va être entièrement rénové pour permettre aux jeunes athlètes de préparer dans les meilleures conditions les prochaines olympiades. Un chantier rendu possible grâce notamment au « Plan de rattrapage des équipements sportifs en Outre-mer », adopté en novembre dernier par le Centre National de Développement du Sport (CNDS), et dont Thierry Braillard a confirmé le déploiement cette semaine lors de son déplacement en Martinique et en Guadeloupe.

 

Vendredi, le secrétaire d’État aux Sports était d’ailleurs aux côtés de Marie-Josée Pérec pour la pose symbolique de la première pierre de la piste du CREPS. « C’est un plan gouvernemental exceptionnel de 20 millions d’euros sur 4 ans, donc 80 millions d’euros qui seront engagés à parité entre le ministère en charge des sports et le ministère des Outre-mer  », a détaillé Thierry Braillard qui, au cours de son séjour aux Antilles, a également visité le Hall des Sports du François et le Cercle nautique de Schoelcher en Martinique ou encore le complexe sportif du Moule en Guadeloupe.

Des infrastructures qui bénéficieront elles aussi de cette mobilisation exceptionnelle de l’Etat qui souhaite privilégier les opérations de rénovation et les équipements de proximité dans des territoires qui cumulent déficit en équipement sportifs et forte croissance démographique pour ensuite investir dans la réalisation de projets structurants.

En Martinique et en Guadeloupe, le secrétaire d’État a pu présenter le plan gouvernemental « Citoyens du Sport », comportant de nombreuses mesures concrètes pour aider au plus près des territoires l’ensemble des acteurs qui font du sport un formidable outil éducatif. Plusieurs conventions ont été signées tout au long de la semaine qui permettront entre autres la création d’emplois supplémentaires d’éducatrices et éducateurs sportifs pour les associations locales.

Les entreprises antillaises ont également été sensibilisées au dispositif d’accompagnement socio professionnel renforcé des sportifs de haut niveau mis en œuvre par le ministère. Aux côtés d’Ysaora Thibus, Thierry Braillard a promu le Pacte de performance afin de créer de nouvelles associations gagnantes.

Crédits : Avec MVJS

Répondre