La prévention contre le dopage au cœur de la politique ministérielle | 14 février 2017

À l’initiative de Thierry Braillard, les acteurs français de la lutte anti-dopage se sont rassemblés au Ministère des sports mardi 14 février, afin de dresser un état des lieux du Plan national de prévention du dopage et des conduites dopantes 2015-2017 mais également afin de fixer des perspectives à plus long terme.

Le plan du Ministère vise à répondre de manière ambitieuse et efficace aux enjeux de prévention et de lutte contre le dopage. Il a pour notamment objectifs de disposer d’une meilleure connaissance du phénomène du dopage et de mieux cibler les publics auxquels cette politique doit s’adresser : les jeunes, les sportifs dits de loisir et les sportifs de haut-niveau.

Ce plan, mis en place par un Comité de pilotage large qui rassemble notamment l’Agence Française de Lutte contre le Dopage, l’INSERM, le Conseil de l’Ordre des Pharmaciens, différents ministères concernés ainsi que l’ensemble du mouvement sportif, repose sur trois piliers indissociables que sont la dissuasion, la répression et la prévention.

Depuis deux ans, les 14 actions menées ont d’ores et déjà pu être évaluées, amendées et élargies. « C’est par la prévention que nous réussirons à lutter efficacement contre le dopage, en inculquant à nos jeunes sportifs les valeurs du sport et une culture antidopage forte  » a conclu Thierry BRAILLARD, en rappelant l’importance de ce sujet, plus encore dans la perspective de la candidature de Paris aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024, et en confiant à l’ensemble des acteurs une mission de rassemblement des acteurs de la prévention au niveau régional.

Crédits : Avec MVJS