Elections présidentielles – Déclaration de Thierry Braillard | 23 mars 2017

J’ai décidé de soutenir dès le premier tour de l’élection présidentielle la candidature d’Emmanuel Macron. C’est un choix de conviction.

Lors de son Comité directeur du 15 mars dernier, le Parti radical de Gauche, dont je suis Vice-président, a donné une liberté de choix pour cette élection à ses adhérents.

En qualité de membre du Gouvernement, j’ai souhaité prévenir le Premier ministre, Monsieur Bernard Cazeneuve et attendre, par loyauté, la période dite de « réserve présidentielle » pour faire connaître ma position.

Face aux défis auxquels nous avons à faire face, la France doit se rassembler et dépasser les clivages afin de lutter contre toutes les formes de conservatisme. J’estime que seul Emmanuel Macron a aujourd’hui la capacité d’unir les français pour moderniser notre pays et éviter un cruel repli sur soi qu’incarne Madame Le Pen par ses discours extrémistes, encourageant une profonde division de notre société, qui a plus que jamais besoin de cohésion et d’apaisement.

La France a plus que jamais besoin d’un projet de société réaliste, fondé sur une trajectoire budgétaire responsable qui poursuivra les efforts engagés ces cinq dernières années. Aussi les propositions d’Emmanuel Macron sont les plus proches des convictions qui guident mon engagement politique.

Parce qu’il est le seul candidat à porter la construction européenne comme élément central de son programme, je soutiens sa volonté de bâtir une Europe plus forte dans un monde incertain, une Europe résolument démocratique et non désespérément technocratique, une Europe sociale véritable et généreuse plutôt qu’un simple marché des capitaux et de la finance.

Sur le plan économique, je m’inscris dans sa démarche pragmatique de lutter contre le chômage par une relance de l’activité de notre pays tout en protégeant les acquis de notre modèle social.

Donner plus de libertés à nos entreprises par une réduction des contraintes qui pèsent sur elles, soutenir l’entreprenariat par des mesures fortes en faveur des TPE/PME, augmenter le pouvoir d’achat de tous les travailleurs, mettre fin aux injustices de notre système de retraite dans un souci de justice sociale sont des orientations cohérentes pour notre pays.

Emmanuel Macron propose une vision claire en replaçant au cœur de son programme les valeurs républicaines chères aux radicaux de gauche, au premier rang desquelles figure la laïcité telle qu’issue de la loi de 1905.

L’école érigée en priorité présidentielle lors de ce quinquennat, doit garder une place de premier plan. Emmanuel Macron propose justement de privilégier l’égalité des chances et la cohésion sociale, notamment dans les quartiers populaires.

Comme lui, je pense qu’il faut un grand plan d’investissement concernant la transition écologique, la révolution numérique, la rénovation urbaine à poursuivre et la modernisation des services publics.

Enfin, moderniser et moraliser la vie publique et rénover profondément les méthodes d’action politique s’imposent pour rétablir la confiance dans leurs institutions et leurs représentants et mettre fin à ce climat délétère qui fait le terreau du populisme.

J’ai la conviction qu’Emmanuel Macron permettra à la France de se projeter avec ambition dans le monde et dans l’avenir.